LE NORD DE L’ISLANDE EN MARS (circuit 8 jours)

 

carte-islande

Reykjavik (jour 1)

Pourquoi se rendre sur l’île de feu et de glace en mars ? Et bien parce que l’Islande revêtue de son manteau blanc est divinement majestueuse, la neige rendant les paysages encore plus surréalistes. Après un vol de 3H30 au départ de Paris, le Blue Lagoon vous attend et vous pourrez vous détendre de votre de voyage, en plein air, dans une eau bleue turquoise à 35°. Un lac issu de la géothermie.

Ensuite, une halte à Reykjavik, la baie des fumées où vous découvrirez la capitale et ses maisons colorées. Centre économique, commercial, culturel et industriel, Reykjavik compte environ 120 000 habitants dans son centre et près de 200 000 avec son agglomération. Les deux tiers de la population islandaise.

la route n° 1, un symbole

On peut circuler correctement en hiver tout autour de l’Islande sur la route n° 1 et de nombreuses routes qui en dérivent (sauf bien sûr en cas de chutes de neige trop importantes – mais c’est peu probable – et juste le temps de déneiger). A cette période de l’année, la durée d’ensoleillement dans la journée est plus que suffisante pour visiter les endroits touristiques. Le soleil se lève à 7h et se couche vers 20h

La péninsule de Snæfellsnes (jour 2/3)

Cette destination permet de découvrir les merveilleux sites qu’offre la péninsule de Snæfellsnes, un condensé de l’Islande. Une région populaire pour sa beauté naturelle, son histoire et sa culture. En laissant Grundarfjördur, l’itinéraire vous emmènera à travers les multiples petits villages de pêcheurs qui longent la côte vers le  glacier Snæfellsjokull, rendu célèbre par Jules Verne dans son roman Voyage au centre de la Terre. C’est aussi la possibilité d’observer les baleines qui sont présentes à cet endroit.
Une pause au musée du requin où Hildibrandur Bjarnason vous fera déguster le fameux requin faisandé : le Hákarl. Un tout petit morceau d’environ un centimètre carré sent tellement fort qu’il est obligatoirement servi  avec l’alcool local puissant : le Brennivin surnommé la Mort noire, histoire de faire passer son horrible goût. C’est un acte de bravoure d’en manger car l’odeur d’ammoniaque qui s’en dégage est épouvantable. Mais c’est une tradition ici et tout le monde s’y soumet au moins une fois par an !
Sur la péninsule de Snæfellsnes, on trouve également des zones volcaniques, des zones géothermiques, des plages de sable noir, des champs de lave et des orgues basaltiques.

Sur la route du Nord de L’islande (jour 4)

Vous pourrez assister à la fabrication artisanale du fromage traditionnel appelé Skyr à la ferme Erpsstadir. Impossible aussi de ne pas s’arrêter à Hvammstangi où se trouve Kidka, la plus grande fabrique de “Lopapeysa”, le fameux pull en laine islandais qui tient bien chaud, en plus d’être beau avec ses motifs et couleurs. De Varmahlid, la route 75 mène à l’ancienne ferme en tourbe de Glaumbaer transformée en éco-musée. C’est un ensemble de fermes traditionnelles du XVIIIe et XIXe siècles liées entre elles par un long couloir central. Ces constructions sont en bois, le toit est recouvert d’épaisses couches de tourbe sur lesquelles pousse du gazon. Le gazon peut, dans certaines régions, durer plus d’un siècle. Cet épais tapis sert à imperméabiliser et protéger l’édifice.

Akureyri, la capitale du Nord  (jour 5)

Très dynamique pendant toute l’année, Akureyrila deuxième ville d’Islande sera votre prochaine halte. Ses 17 500 habitants en font de loin la ville la plus populaire en dehors de la région capitale.
Le centre de ski d’Akureyri se trouve sur les pentes du Mont Hlíðarfjall, à 10 minutes en voiture du centre-ville. www.hlidarfjall.is
Pour les amateurs(trices) de sports d’hiver, aller faire du ski dans le nord de l’île, de la randonnée en raquettes, chiens de traineaux, scooter des neiges, ou tout simplement contempler les fjords revêtus d’un manteau de neige reste un moment époustouflant.
A mi-chemin entre Akureyri et le lac de Myvatn, partez jusqu’à la cascade des Dieux. Situées sur le fleuve Skjalfandafljot, les superbes chutes de Godafoss emmitouflées dans les neiges magnifient le spectacle.

La Région Du Lac Mývatn (jour 6/7)

Mývatnssveit est une région volcanique située à l’est d’Akureyri. Elle se trouve sur la dorsale médio-atlantique, qui est une ceinture volcanique active. Le lac et ses environs sont réputés pour leur riche avifaune et leurs formations volcaniques exceptionnelles. La région compte de nombreux sentiers et attractions touristiques intéressants, comme par exemple la grotte de Grjótagjá remplie d’eau géothermale, les étranges formations de lave de Dimmuborgir, les pseudo-cratères de Skútustaðagígar, le cratère d’explosion de Hverfjall et les marmites de boue bouillante de Námaskarð. La nouvelle lagune Nature Baths à Mývatn vous permettra de prendre un bain agréable dans un environnement pas comme les autres.
Après un dîner au Vogafjos Café, si vous avez la chance vous pourrez assister à la féérie qu’offre le spectacle des aurores boréales avant de regagner la capitale Reykjavik.

Hébergement

Pour les hébergements, nous vous recommandons l’association Icelandic Farm Holidays. C’est certainement le meilleur moyen de faire connaissance avec les Islandais… En Mars, pas besoin de réservation – ou presque 🙂 Le sac de couchage est IMPÉRATIF pour ceux qui veulent voyager économiquement, car on peut l’utiliser un peu partout (auberges de jeunesse, guesthouses, « fermes » et même certains hôtels) à la place des draps fournis par l’établissement, et bénéficier ainsi de tarifs moins élevés. Cette forme d’hébergement s’appelle sleeping-bag accommodation.

http://www.farmholidays.is/travel-guide/map-of-accommodation

TRADUIRE

PARTAGEZ

Share Button

LOUER UN VEHICULE

LOUER UN VEHICULE

VOYAGER EN ISLANDE

L'agence de voyage en Islande / Your travel agency

ACHETER LE LIVRE

ACHETER LE LIVRE

GRATUIT POUR IPAD

FREE/GRATUIT TELECHARGEZ POUR IPAD

REJOIGNEZ-NOUS